• Les poisons, les drogues dures appellés psychotropes

    les médicaments psychiatriques, qui sont imprévisibles et extrêmement meurtrier ne guérissent rien, et au lieu de cela détruisent la vie de la personne qui les prend.

    neurotoxiques : poisons, psychtropes...: informations

    Les essais cliniques en psychiatrie n’ont jamais prouvé que quelque chose marchait.
    A coté de l’inadéquation de nos méthodes d’essais cliniques, des professeurs de psychiatrie sont maintenant en prison pour avoir créé des patients de toute pièce

    une autorité de régulation des produits médicaux, honnête quant aux risques des médicaments , à leur efficacité, et aux alternatives, n’aurait probablement jamais mis la plupart des médicaments psychotropes sur le marché.

    Les médicaments utilisés en psychiatrie nous font plus de mal que de bien
    Nous semblons être au milieu d'une épidémie de drogues psychiatriques, tout comme nous étions lorsque les benzodiazépines (tranquillisants) étaient à leur apogée dans les années 1980. La baisse de leur consommation après des avertissements sur la dépendance a conduit à une forte augmentation de l'utilisation des nouveaux antidépresseurs, les ISRS (inhibiteurs de la recapture de la sérotonine).

    "ceux responsables de telles “thérapies” feront face un jour à des “procès de Nuremberg
      Les psychotropes sont la cause de la plupart des maladies mentales - Jusqu'à l'avènement des médicaments psychiatriques de Big Pharma, la plupart des gens qui souffraient d'un épisode psychotique (schizophrénie) guérissaient.  - Jusqu'à l’arrivée du Lithium, le trouble maniacodépressif était si rare qu’à peine une personne sur cinq à dix mille en était atteinte, et presque toutes se rétablissaient. De nos jours, un Zunien sur 20 à 50 est diagnostiqué de cela et drogué pour. C’est désormais considéré comme une affection permanente.  - En 2007, le nombre d'enfants handicapés mentaux était 35 fois plus élevé que le nombre de 1990.  - Jusqu’à ce que les gens soient drogués pour la schizophrénie, leur espérance de vie était identique à celle des autres. De nos jours, toute personne diagnostiquée peut s’attendre à voir son espérance de vie réduite de 25 ans. Cela signifie qu’un homme qui aurait pu espérer avoir une durée de vie typique, aujourd'hui de 78 ans en Zunie, est susceptible de vivre seulement 53 ans s'il est traité avec des antipsychotiques.
     
    internet santé mental
     
    Les dangers de la toxicomanie par prescription aux benzodiazepines . "Il est plus difficile de sevré les personnes des benzodiazepines que de l’héroïne." professeur m Lader (1999)
     
    Presque tous les antidépresseurs, y compris SSRIs et tricycliques ont des effets stimulants analogues aux amphétamines
     
    "Nous croyons qu'une pratique plus rationnelle de la psychiatrie éliminerait l'usage d’une médication si dangereuse." professeurs Peter Breggin et David Cohen
     
    Ce produit entraîne une accoutumance masquée et une dépendance physique.
     
    leur toxicité aiguë est très supérieure aux benzodiazépines
     
    Les antihistaminiques
    neuroleptiques cachés et autres
     
    Celui-ci devait être mélangé à l'eau potable destinée aux prisonniers des stalags. Cette distribution avait pour but de maintenir la discipline dans les camps, grâce aux effets sédatifs du fluor
     
    "Les pires ravages attribués à la drogue ne passent pas l'action véreuse d'un dealer propriétaire d'un coin de rue, mais par celle d'un vénérable médecin lové dans son cabinet"
     
    pour les activistes
     
    "les propriétés pharmacologiques du Neurontin (et lyrica) (actions thérapeutiques, les effets indésirables, et les symptômes de sevrage) sont similaires à ceux des benzodiazépines et d'autres sédatifs / hypnotiques.

     

    zoloft
    le zoloft tue


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :